Femmes guerrières femmes en combat


« Femmes guerrières femmes en combat »

Exposition - Topographie de l'Art Paris
05.05.22> 07.05.22
Commissariat: Isabelle de Maison Rouge
(sur une proposition d'Isabelle Lévénez)

ÉVÉNEMENTS : - Samedi 19 mars 2022 : Performances de Aïda Patricia Schweizer et de l’artiste russe
Olga Kisseleva en collaboration avec l’ukrainienne Taisiya Polishchuk
Suivies d’une signature d’ORLAN et Rachel Labastie
- Samedi 9 avril : AGORA

Artistes :
Corine Borgnet, Céline Cléron, Olga Kisseleva
Rachel Labastie, Léa Le Bricomten Isabelle Lévénez
Milena Massardier Myriam Méchita, ORLAN

Nazanin Pouyandeh, Aïda Patricia Schweizer
Maryline Terrier, Brigitte Zieger

☛ https://www.isabelledemaisonrouge.com/
https://www.topographiedelart.fr/☛ https://www.lemonde.fr/culture/article/2022/03/12/selection-galerie-femmes-guerrieres-femmes-en-combat-a-topographie-de-l-art_6117245_3246.html?fbclid=IwAR2aEbYaNIczl7MuDzwbJSNkDeX4XQWc7Ey5eJmot2hQ8DCw0ytpXZz4c_E

La Petite Collection


La Petite Collection

Exposition - Galerie Bertrand Grimont - Paris
09.12.21> 18.12.21
Commissariat: Florence Lucas & Pauline Lisowski

Bertrand Grimont a souhaité accueillir la Petite Collection en décembre à l’espace Bertrand Grimont.
Pour cette exposition, ni cadre, ni vitre, nous pourrons nous approcher pour saisir les détails des
créations des artistes présentés. La distance à l’œuvre d’art est alors réduite.

 Plus de 100 artistes   

☛  https://www.lapetitecollection.art/

Kultur | Lx Arts Council Luxembourg – Hélène Doub


Aïda Schweitzer est une artiste française vivant au Luxembourg à la pratique singulière, à la croisée des enjeux sociaux, sociétaux et éthiques de nos vies contemporaines. Autodidacte, sa pratique s'articule dans un champ pluridisciplinaire autour du dessin, des installations, et de la performance (et plus récemment renoue avec la vidéo), ces pratiques se répondant et se nourrissant l'une l'autre. Son travail nous pousse à regarder la société occidentale dans un miroir cru, reflétant ses mécanismes d'oppression, ses contraintes structurelles liées aux genres, aux classes sociales ou aux origines ethniques.

Dans ses performances, Aïda Schweitzer utilise son propre corps comme révélateur, au sens photographique du terme, de nos carcans intellectuels, de nos préjugés et de nos peurs. Elle s'inscrit toujours en marge de la norme et de l'officialité, elle nous force à regarder où nous ne voulons pas poser nos yeux : sur des corps hors des canons publicitaires qui souffrent ou résistent, sur des comportements en dehors des conventions sociales, sur des êtres hors-circuit. Elle nous invite à considérer les conditions faites aux femmes dans la société, auxquelles s'ajoutent les difficultés liées au statut économique, social et à la couleur de peau. Elle le fait souvent avec subtilité, en détournant l'usage de certains objets ou comportements ordinaires, que nous oublions de remettre en question tant ils nous sont familiers.

Ses dessins et aquarelles donnent un autre visage à sa révolte. Elle réalise des formes organiques aux couleurs vives et séduisantes. Ces formes, telles des organismes vivant en symbiose, sont reliées par un cordon étroit qui dessine ainsi leur interdépendance, que l'on devine fragile. Ces cellules rappellent les plantes à rhizome qui forment de vastes réseaux souterrains afin de survire aux conditions climatiques difficiles et aux sols pauvres. Ces dessins sont une sorte de cartographie visuelle de la résilience.
Aïda Schweitzer a su trouver au fil d'une carrière déjà longue des compagnons de route qui défendent une forme d'art qui entrecroise l'activisme et les recherches esthétiques. Aïda Schweitzer a su s'inscrire dans le monde de l'art contemporain par le biais de collaborations prestigieuses (Galerie Bertrand Grimont, Fondation Herczeg) et divers partenariats avec des commissaires d’expositions (Julie Crenn, Isabelle de Maison rouge, Kisito Assangni).

Kultur | Lx Arts Council Luxembourg
Hélène Doub
Head of visual arts

 

HANGAR Centre for Contemporary Art Lisbon


NEVER CROSS THE SAME RIVER TWICE
HANGAR Centre for Contemporary Art - Lisbon
3 — 17.11.20212
Curator: Kisito Assangni
Opening: November 3rd - 6 pm / 9 pm

NEVER CROSS THE SAME RIVER TWICE encompasses large-scale videographies that aim to support new kinds of transnational and global encounters. The selected video-pieces are sites of visual contestation, realist in style, with narratives that review the past, guarantee chronicles and ancestors, and decolonize the mind and the creative spirit.
Alluding to Heraclitus' river, which viewed the way of life as a substance in constant transition and vacillation, the title of the project is a call to imagine new natural, political, and administrative foundations and frameworks and established. In examining the restrictions of film as activism, much of the work of interest reflects what Argentine scholar Walter D. Mignolo calls the important epistemic challenge and decolonial opportunity to remake a just future.NEVER CROSS THE SAME RIVER TWICE opens up shattering ghostly results of new imaginaries. It hopes to extend and densifythe interconnected themes woven into the presentation program: history, filiation, ethnography, otherness, memory, colonization, Afrofuturism, women's liberation, diaspora, personality, globalization, and myth.

https://hangar.com.pt/never-cross-the-same-river-twice-semiotics-of-subjectivity-vol-2/